Tentatives & Record

                                                      ********

17 Août 2019 nouveau record réalisé par « Kestrel X » skippé par Benoît de Maqueville 

Distance du record : 20,67 Nm

Le bateau : Kestrel 10, Figaro One

Equipage : duo, Mewen et Benoît de Maqueville

Coefficient de marée : 81 à Laména, BM 14h18

Vent : Prés puis près bon plein à l’aller et retour, force 3 à 4

Départ de Bourg/Gironde vers Midi. Il nous a fallu 2h28 pour atteindre le Bouée Tribord 33 en tirant des bords jusqu’au Bec d’Ambès puis tout droit au près bon plein.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour par les Morts d’eau jusqu’à Pauillac car du vent mais courant toujours descendant.

Arrivée à Pauillac, il ne restait plus que 2 heures pour passer la ligne, cela commençait à se compliquer.

Arrivée peu avant le Bec d’Ambès, le vent devenait de plus en plus mollissant et passait sur l’arrière, il ne restait plus que 20 minutes avant les 6 heures fatidiques. Il fallait faire quelque chose, envoi de spi après 5h30 d’efforts.

On passe le ligne en 5h54, grand OUF de soulagement après avoir râté la tentative précédente de 12 minutes.

 

********

13 octobre 2018 – Tentative du record par « Kestrel X » barré par Benoît de Maqueville malheureusement sans succès (12 minutes de trop ….)

En Juin Yves Lecrenais sur « Imerina » a battu le record de l’Estuaire en allant jusqu’au niveau de la bouée 35.

Commentaires du skipper : Yves LECRENAIS

La météo du 21 Juin prévoyait pour la journée du Vendredi 22 Juin un vent régulier de Nord-Est de 15/18 nœuds. Pour moi, c’était les conditions idéales pour tenter de battre le record établi par Benoît de Maqueville sur KESTREL II, le 15 Avril dernier.

Le bateau : IMERINA, monocoque de 11 mètres.
Équipiers: Jacques MOREAU, André FOURRIER

Départ de Bourg le 22/06 à 6H49 Retour à Bourg à 12H04 Distance parcourue jusqu’à la bouée 35: 19,11 miles.

Belle navigation, très simple, sous le soleil, par vent de NE de 15/18 nœuds comme le prévoyait la météo.

– Au bon plein puis au près jusqu’à la bouée 35 un peu après le Port de « La Maréchale », les chandeliers souvent dans l’eau, petit largue au retour.

Notre seule question pendant cette tentative : nous nous la sommes posée à la bouée 39 atteinte par KESTREL II, lors de la 1ère tentative ; jusqu’où allons-nous ? Sachant qu’il fallait que nous soyons impérativement de retour à Bourg au plus tard à 13H 49. Réponse de l’équipage, sans hésiter : « A La Maréchale », (un peu après Saint-Estèphe). Encore presque 5 miles à faire dans un bon clapot, mais sans ralentir. Nous aurions bien continué pour mieux renifler le vent du large, mais c’est à Bourg que le record nous attendait et puis, le courant était sur le point de renverser… Malgré l’avance assez confortable, nous avons contourné la bouée 35 sans regret – à 9H29 – et nous avons repris la route inverse, avec cette délicieuse pensée en tête que le plus dur était fait. Pourvu que le vent se maintienne ! Mais nous avons conservé notre marge de sécurité puisque nous sommes arrivés à Bourg avec ¾ d’heure d’avance sur la limite fatidique.

A mon avis, ce nouveau record ne devrait pas tenir longtemps en raison de ces ¾ d’heure d’avance et du petit coefficient de marée.

Le record a été validé par la commission de contrôle.

Distance du record : 19,11 Mn

Encore Bravo !

********

21 Avril 2018 – Tentative du record par « Seasun » barré par Pascal Lebrun malheureusement sans succès.

********

C’était la première tentative du record de l’Estuaire

Sur le Figaro Kestrel II avec Benoît de Maqueville et son fils Mewen le 15 Avril 2018.

Le record a été validé par la commission de contrôle.

Distance du record : 14,89 Mn – temps indicatif : 5H10

Bravo !

Commentaire du skipper : Benoît de Maqueville (Notre Président).

Je suis sorti aujourd’hui avec mon fils Mewen pour établir un premier record de l’ Estuaire.
Bilan : super navigation au près jusqu’à la bouée 39 après Pauillac, puis retour au largue et vent arrière.
4 changements de voiles d’avant, vent apparent entre 5 et 15 nœuds.
Retard de marée à la bouée 39 : une demie heure.
Départ à 12h, arrivée après 5h10 de navigation.
Distance parcourue jusqu’à la bouée 39 : 14,89 miles.
Ce qui est amusant dans ce record , c’est que l’on essaie de faire marcher le bateau au mieux tout le temps avec plusieurs temps clefs : décision de l’heure de départ, fixer la limite avant de virer pour revenir. On a envie a ce moment là d’être un peu gourmand et d’aller chercher une bouée de plus à contre courant ( j’ai passé 30 à 40 minutes à contre courant ….) et puis petite angoisse pendant tout le retour car il y a eu des changements de vent en intensité et direction. Pas facile a gérer !

Le règlement du record de l’Estuaire